skip to Main Content

Nouvelles

Manifestations

In enger Zusammenarbeit mit dem Bundesamt für Raumentwicklung (ARE) hat das IRAP Institut für Raumentwicklung mit weiteren Partner:innen das nationale Netzwerk Verkehrsdrehscheiben gestartet.
In dieser ersten Tagung werden spannende Referate und Foren angeboten, unter anderem mit folgenden Inhalten:
•       Rolle von Verkehrsdrehscheiben aus Sicht Raumentwicklung und Städtebau
•       Perspektiven von Städten, Regionen, Kantonen, Bund und Verkehrsunternehmen
•       Vorstellung der VöV-Planungshilfe zu Verkehrsdrehscheiben
•       «Best Practice»-Beispiele aus dem In- und Ausland
•       Exkursionen und Diskussionen vor Ort zu gebauten Projekten
.  Mehr Info

La patrie est une réalité qui ne se révèle que lorsqu‘on la perd. Depuis le 25 février 2020, les habitants du village de Mitholz, dans l’Oberland bernois, vivent entre la résignation et la révolte : on leur avait annoncé alors qu’ils devraient quitter leur village dès 2030 et pour 10 ans, en raison de travaux d’assainissement du dépôt de munitions voisin. Après la Seconde Guerre mondiale, une explosion catastrophique s’y était produite. Elle avait détruit la plupart des maisons et coûté la vie à neuf personnes. Des munitions s’étaient répandues sur tout le village, mais une grande partie d’entre elles, non désamorcées, sont encore enfouies dans les souterrains du dépôt. Plus d’infos

Formation de base et continue

La Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (HEPIA) a le plaisir de proposer une nouvelle formation pour contribuer à la transition énergétique.  mehr Infos

Dès 2021, HRC coordonne un MAS en « Urban and Territorial Design » (MAS UTD), un programme à plein temps (60 ECTS), initiative conjointe de l’ETHZ et de l’EPFL.
Notre programme offre une formation innovante en design urbain et territorial pour relever les défis sociaux et environnementaux à la fois dans la ville-territoire et dans des paysages plus vastes.  mehr Infos

Gebäude und versiegelte Oberflächen nehmen Strahlungswärme besonders gut auf und halten die Hitze in der Stadt. Hitzeminderung im Siedlungsraum: Dieses CAS liefert die Grundlagen wie Hitzeinseln verhindert und wie dauerhaft für Kühlung in der Stadt gesorgt werden kann.  mehr Infos

Expositions

Publications

Le Canton de Vaud a procédé à la 4ème adaptation de son Plan directeur cantonal vaudois qui a été acceptée par le Grand Conseil vaudois le 20 juin 2017. La mesure A11 définit le calcul des besoins en zone à bâtir pour chaque commune et les règles de dimensionnement pour les zones d’habitation et mixtes de manière à répondre aux exigences de la loi révisée. Près de 170 communes vaudoises doivent ainsi redimensionner leurs zones à bâtir en fonction de leurs besoins pour les quinze prochaines années. Il est essentiel de conserver partout une trame verte de forêts, de bosquets et de haies d’une part, et bleue d’autre part avec les lacs, les cours d’eau, les ruisseaux et les zones marécageuses. Le redimensionnement des zones à bâtir représente donc une opportunité importante pour la protection de la nature. Il permet de préserver des parcelles encore non construites où la biodiversité est présente. Les nombreuses communes vaudoises qui doivent diminuer leurs zones à bâtir le feront en révisant chacune leur plan général d’affectation. Elles devront procéder à des choix difficiles pour rendre inconstructibles des parcelles qui seront affectées à la zone agricole ou en zone naturelle. Considérant que le moment est opportun pour aider les communes dans leurs difficiles démarches, Pro Natura Vaud, avec l’aide du WWF Vaud, met à leur disposition des propositions de dézonage fondées sur les observations de terrain effectuées par son réseau de bénévoles qui sont allés répertorier les valeurs naturelles situées dans les zones à bâtir. En plus des observations de terrain, les propositions de dézonage ont été établies à l’aide d’une méthode développée dans un système d’information géographique (SIG) permettant d’identifier les parcelles de valeur et de les représenter sur des cartes. Plus d’informations

24 heures écrit : Le Conseil fédéral rejette les deux motions qui demandent de réaliser au plus vite un tracé alternatif complet entre les deux capitales lémaniques.
Lorsqu’il s’agit du rail en Suisse romande, le Conseil fédéral est sur courant alternatif. Il a décidé de rejeter les motions jumelles du conseiller national Roger Nordmann (PS) et du conseiller aux États Olivier Français (PLR) qui demandent de prendre rapidement des mesures pour la réalisation d’une nouvelle ligne ferroviaire entre Lausanne et Genève. Ce coup de frein intervient un petit mois après l’annonce de la construction d’une première étape entre Morges et Perroy (9 kilomètres). Le Conseil fédéral a décidé de débloquer 1,3 milliard à cet effet. Plus d’informations

Léman Bleu écrit : Le canton de Genève et les Services industriels de Genève (SIG) vont prendre une série de mesures, dès le mois prochain, afin de réduire les variations du débit du Rhône provoquées par les barrages de Verbois et du Seujet. La finalité est d’atténuer les atteintes à l’environnement causées par les éclusées. Plus d’informations

La revue forum aborde le sujet dans divers articles : conception des loisirs respectueuse de la nature, Tranquillity Map du Plateau, opposition entre délassement et protection de la nature, incohérence de l’attrait du silence, vivre la forêt en tranquillité, en route dans de régions préservées et sauvages. Plus d’informations

Le Courrier écrit : L’uni de Genève a accueilli au début du mois d’octobre un colloque sur la thématique des frictions en milieu urbain. Débat sensible à Genève, la place de la nature en ville questionne toujours autant.
Qu’en est-il du réensauvagement de la ville ? Comment supprimer le caractère anthropocentré des milieux urbains ? Il serait intéressant de réinscrire l’environnement des humains dans un écosystème plus large. Plus d’informations

CRC Auvergne- Rhône-Alpes écrit : Les Cours des comptes de la République et du canton de Genève, du Canton de Vaud, de la chambre régionale des comptes Auvergne-Rhône-Alpes ont présenté les enjeux et résultats d’une enquête commune.
Le LEx, mis en service en décembre 2019, constitue la colonne vertébrale des transports publics dans l’agglomération du Grand Genève et dervait donner un coup d’accélérateur à la mobilité durable. Il est composé de 20 gares sur territoire français, 19 dans le canton de Genève et 3 dans le canton de Vaud. Les 145 mesures d’accompagnement infrastructurelles du LEx examinées (98 pour Genève, 2 pour Vaud et 45 pour le Genevois français) comprennent des aménagements et compléments de réseau des transports collectifs, des pistes cyclables et voies vertes, des stationnements vélos en gare ainsi que des stationnements P+R et deux roues motorisés. Ces mesures infrastructurelles sont complétées par des services de partage de mobilité (vélos en libre-service, autopartage et covoiturage) et des plans de mobilité d’entreprise.

Les trois Cours proposent trois axes d’améliorations qui sont formulés dans leurs rapports respectifs :

  • Améliorer le degré de maturité des mesures prévues dans les projets d’agglomération grâce à des exigences de planification et de suivi, une définition des coûts associés et des maîtres d’ouvrage responsables de leur mise en œuvre ;
  • Développer les parkings P+R et harmoniser la tarification pour renforcer le report modal en amont de l’agglomération ;

Désigner sur le territoire du Genevois français une seule autorité organisatrice de la mobilité pour faciliter la coordination avec les autres acteurs de l’agglomération. Cela permettra de clarifier le cadre institutionnel et d’améliorer l’intermodalité sur le territoire du Genevois français. Le pôle métropolitain du Genevois français a vocation à exercer cette compétence. Plus d’informations

Flux écrit : La commune de Bellinzone est lauréate du prix FLUX 2023. À l’unanimité, le jury a reconnu les qualités fonctionnelles et d’aménagement de l’interface. Il a souligné le caractère vivant et animé des espaces publics. Il a particulièrement apprécié l’impact de la transformation du pôle d’échange sur la réorganisation des circulations et des espaces publics sur un large périmètre. Plus d’informations

Mobilité piétonne écrit : La passerelle « Rayon Vert » à Renens, dans l’Ouest lausannois, remporte le premier prix du concours du Flâneur d’Or 2023. Ce prix octroyé par Mobilité piétonne Suisse avec le soutien de l’Office fédéral des routes et plusieurs partenaires récompense tous les trois ans des aménagements piétons exemplaires en Suisse. Parmi les 59 projets soumis, sept obtiennent une Distinction et trois une Mention.
Colonne vertébrale d’une interface de transport public en plein boom, la nouvelle passerelle au-dessus des voies à la gare de Renens met en lien tous les modes (bus, train, métro et tramway dès 2026) et recoud le Nord et le Sud de la ville. Le jury a été particulièrement convaincu par la dimension du projet qui répond à la forte augmentation des flux de passagers mais permet aussi à la gare de jouer pleinement son rôle d’espace public à disposition de toute l’agglomération. La largeur généreuse de la passerelle, le soin porté au mobilier pour procurer des espaces d’attente confortables et la cohérence d’ensemble de toute l’interface ont permis au « Rayon Vert » de se distinguer lors de cette onzième édition du prix.

Aperçu des projets primés

Premier prix
Renens (VD) : Rayon Vert (passerelle et places de gare)

Distinctions
Castel san pietro, Monte (TI) : un villaggio per tutte le età
Genève (GE) : Plage des Eaux-vives et Port Noir
Sierre (VS) : Aménagement temporaire participatif – Sous les platanes, la place
Lausanne (VD) : Aménagement temporaire participatif – Les Echelettes
Attalens (FR) : Zone 30 et réaménagement du centre du village
Zürich (ZH) : Negrellisteg
Bern (BE) : Bern baut : Strassenräume – für die Bedürfnisse der Menschen – Konzept

Mentions
Basel (BS) : Neuorganisation des Wielandplatzes T30
Genève (GE) : Place du Petit-Saconnex – zone de rencontre
Canton du Valais : Publication Connexions – Bancs publics

Plus d’informations

Le dernier numéro d’Inforum a pour thème central les zones d’activités. Elles aussi ont tout à gagner d’un développement de qualité. Autres sujets abordés: les zones réservées, un précieux instrument en cas de dézonage, ou encore le nouveau guide destiné aux communes pour l’aménagement d’aires d’accueil destinées aux gens du voyage. Le dossier de Territoire & Environnement offre, quant à lui, un reflet de la jurisprudence de l’année écoulée. Plus d’informations

Le magazine de l’ATE présente des idées pour un espace public où la cohabitation est au centre des préoccupations. En pleine ville ou dans les zones rurales, le trafic dicte aujourd’hui l’aménagement de l’espace public et influence notre comportement. Pour que l’espace routier devienne un lieu de vie et de rencontre, nous plaidons pour une priorité donnée aux piéton.nes et aux cyclistes, pour une réduction de la vitesse du trafic automobile et pour un réaménagement avec plus d’espaces verts. Le dossier aborde les thèmes suivants :

–          Remettre de la vie dans la rue

–          Le vélo pour lutter contre les crises

–          L’argent ne vient pas en voiture

–          Interview avec Jane Rudler « Le rôle de l’aménagiste est d’ouvrir le champ des possibles »

–          Vous avez dit canopée ?

–          Même ma maison est compostable

Plus d’informations

Le Parlement veut engloutir 5,3 milliards dans l’extension de nouvelles autoroutes. Et ce n’est qu’un début. Au total, 35 milliards devraient être gaspillés au cours des prochaines décennies. Pour actif-trafiC, c’est inacceptable : nous lancerons un référendum avec nos partenaires. La crise climatique exige l’abandon des recettes du dernier millénaire et un vrai changement de cap dans la politique de mobilité. Plus d’informations

La section genevoise de l’Association Transports et Environnement (ATE) a dévoilé ce jour un état des lieux de la ligne ferroviaire Genève – Lyon, accompagné de propositions d’amélioration. Cette artère, vitale, relie depuis 1858 Genève à Lyon via Bellegarde, Culoz, et Ambérieu. Son développement sans ligne directrice claire conduit aujourd’hui à une offre insuffisante et dégradée, ainsi qu’à une grande insatisfaction des usager·ères. Plus d’informations

Le Nouvelliste écrit : Après vingt ans de planification, les travaux de la troisième correction commencent dans le Chablais vaudois. Sept grandes étapes sont planifiées jusqu’en 2040.
Vingt années d’études, vingt années de travaux, 30 kilomètres de cours d’eau à réaménager pour un coût total estimé à 730 millions de francs. Quelques chiffres pour montrer l’ampleur de la tâche qui attend les responsables de la troisième correction du Rhône dans le Chablais vaudois. Plus d’informations

Le Courrier écrit : Après avoir fortement reculé en Suisse romande, le nombre de lignes de tramway augmente à nouveau. Le tram sillonnera à nouveau les rues lausannoises, celles de Renens et jusqu’à Villars-Sainte-Croix, sans publier Genève avec des extensions prévues jusqu’en France. Les raisons de son attrait sont nombreuses : il est silencieux, écologique, transporte beaucoup de passagers à la fois et est économique sur le long terme. Plus d’informations

La plus grande friche industrielle de Lausanne, une situation unique, une Halle emblématique, au cœur d’un pan de ville en plein développement : la transformation de Sébeillon est une étape importante de la redéfinition des espaces ouest de la capitale vaudoise et de son agglomération. Il est indispensable que ce déploiement se fasse en pleine concertation avec la population, qui doit pouvoir imaginer sa ville telle qu’elle la souhaite, définir ses besoins, porter ses idées et s’approprier un espace appelé à devenir un lieu de vie et d’activités majeur dans un proche avenir. Dans les limites définies par l’accord-cadre, une grande démarche de concertation organisée sur le site de la Halle aux marchandises permettra à la population de s’informer et de participer aux divers ateliers qui doivent servir de base aux développements du projet. Plus d’informations

L’association Noé21, qui fait la promotion de différentes solutions au changement climatique,  redoute que le projet de construction d’un tunnel de près de 100 km sous Genève et la France voisine pour accueillir le Futur Collisionneur Circulaire du CERN (FCC) l’induction de nombreuses nuisances induites pour la population. Plus d’informations

Lors de son Assemblée générale extraordinaire, l’Association des locataires (ASLOCA) a lancé un double-référendum contre deux projets du lobby immobilier adoptés par le Parlement lors de la session d’automne. Ces deux révisions de la loi affaiblissent considérablement la protection des locataires en Suisse et conduisent à des loyers encore plus élevés. L’association critique vivement la décision du Parlement : les locataires sont déjà fortement sous pression aujourd’hui et de telles détériorations unilatérales du droit de bail sont inacceptables. Plus d’informations

En Suisse, les loyers ont augmenté en moyenne de 30 % entre 2000 et 2021 et les prix du logement en propriété même de plus de 80 %. Dans une étude mandatée par les aménagistes cantonaux de l’espace métropolitain de Zurich et l’Office fédéral du logement, le Center for Regional Economic Development (CRED) de l’Université de Berne s’est penché, avec le concours de CIFI, sur les causes de l’augmentation des coûts du logement en Suisse en examinant en particulier le rôle de l’aménagement du territoire. Plus d’informations

L’Office fédéral de l’énergie ouvre une procédure de participation du 2 au 31 octobre 2023 concernant la fiche d’objet n° 109 sur le tronçon All’Acqua-Vallemaggia-Magadino. Les communes, les associations et les particuliers ont la faculté de s’exprimer pendant cette période. Plus d’informations

Prises de position

Autres

En 2024, la Fondation Sophie et Karl Binding décernera pour la quatrième fois le Prix Binding pour la biodiversité. Le thème de l’année 2024 est « L’eau et les habitats vert-bleu ». Seront récompensées des réalisations pionnières qui se distinguent par une gestion innovante de l’eau et qui contribuent à promouvoir la diversité des habitats, des espèces et des ressources génétiques dans les zones urbaines. Plus d’infos

Back To Top